Les Métiers d'Avenir dans la Sécurité
Les Métiers d'Avenir dans la Sécurité

Les Métiers d’Avenir dans la Sécurité

par | 20 janvier 2020 6:07

Depuis les attentats de 2015 en France, le secteur de la sécurité a progressé et requiert plus de ressources humaines. L’enquête annuelle de branche effectuée par le cabinet Xerfi I+C nous informe que le secteur de la prévention-sécurité a généré un chiffre d’affaires de 7,57 milliards d’euros et a créé 1 900 emplois en 2018. Bonne nouvelle vu le constat de Xerfi I+C qui affirme que la même année, les effectifs salariés ont accru de 1 % pour atteindre 177 250 salariés à un an d’intervalle”.

La Sécurité Privée : Un secteur porteur d’emploi

La Sécurité Privée est une importante réserve d’emplois, particulièrement pour des publics peu ou pas qualifiés car 35 % des agents de sécurité étaient de niveau CAP et BEP et 35 % étaient sans diplômes en 2017 d’après l’INSEE. Il est toutefois nécessaire pour les agents de sécurité de suivre une formation spécifique et être titulaires d’une carte professionnelle à renouveler tous les 5 ans pour pouvoir exercer.

La professionnalisation des salariés relève de la résolution des pouvoirs publics et des acteurs de la Sécurité Privée. Le secteur de la sécurité continuera à se professionnaliser et se chargera de recruter des profils qualifiés et compensera le fait que les employés de ce secteur ont un fort taux de rotation.

L’évolution des technologies utilisées par les professionnels de la sécurité comme les drones et les systèmes de télésurveillance est une preuve que ce monde est dans son développement.

Le fait que les offres soient encore supérieures à la demande promet une sécurité dans leur emploi à ceux qui s’intéressent aux métiers dans la sécurité privée. Dans l’enquête annuelle de branche pour 2018, on a pu constater que 42 % des entreprises ont rencontré des difficultés à recruter en CDD, et 35 % à recruter en CDI.

Les activités en Sécurité Privée concernées

Plusieurs métiers sont à pourvoir dans le domaine de la sécurité privée :

  • Les activités de surveillance et de gardiennage (surveillance interne des entreprises, surveillance de magasins, sécurité incendie, surveillance des bâtiments et des zones de stationnement, etc.) ;
  • Les activités de transport de fonds ;
  • La sûreté aérienne et aéroportuaire ;
  • Les activités de télésurveillance ;
  • Les activités de surveillance et maintenance de systèmes de sécurité (avertisseurs d’incendie ou d’effraction, etc.) ;
  • La protection rapprochée (gardes du corps) ;
  • Les activités des agents de recherche privée (« détectives privés ») ;
  • La formation, et le conseil et audit en sécurité/sûreté.

Différents niveaux d’études sont possibles pour exercer ces métiers d’utilités publiques et intemporels et qui restent des métiers d’avenir. Les CAP, MC ou BAC PRO Métiers de la Sécurité représentent les diplômes de base. Avec un bac +3 ou un bac +5, on occupe directement un poste d’encadrement. Viennent s’ajouter des qualifications professionnelles (agent de sécurité incendie certifié, opérateur certifié en télésécurité, conducteur de chien de défense certifié…) reconnues par la convention collective nationale.

Enfin, des formations spécifiques (sauveteur secouriste du travail, formation aux premiers secours…) peuvent faciliter le recrutement. Chez Acte 1 Formation, nous vous proposons des formations liées à ces métiers.

You cannot copy content of this page
Share This